build a site for free

Association Algérienne des Ressources Humaines

L’Association Algérienne des Ressources Humaines, ALGRH, est née en 1991 pour tenter de répondre aux attentes des nombreux professionnels désireux de faire progresser l’art du Management des Ressources Humaines en Algérie.

  C’est ainsi qu’elle a investi un champ jusque-là souvent marginalisé pour tenter d’y semer
  Les graines du renouveau et du progrès à travers des actions visant à :

- Améliorer l’approche des fonctions gestion des Ressources Humaines et formation afin de leur
   assurer l’audience la plus large et un intérêt à la mesure de leur importance,
  - Organiser, animer et multiplier les espaces d’échanges, de formation, d’études et de partage
     d'expériences,
  - Engager le monde du travail, le monde des études et celui la recherche dans une dynamique soucieuse de remettre l’homme au centre des préoccupations de tous les systèmes, méthodes
        et outils de management,
  - Participer à l’émergence et au développement d’un dialogue social responsable en se posant
     comme force de proposition préoccupée d’équité et de progrès,
  - S’insérer dans les courants d’échanges internationaux, notamment maghrébins, Africains et
     Méditerranéens, afin de s’inspirer de leurs succès, des leçons de leurs échecs et d’y répandre
     le savoir-faire forgé au cours de décennies de recherches.

Cette perspective que les bureaux successifs ont tenté de traduire en actions de terrain demeure la référence des projections actuelles auxquelles le nouveau bureau de l’Association s’évertue à donner un contenu en rapport avec les attentes des adhérents.
L’Assemblée Générale statutaire organisée le 26 Novembre 2017 et les différentes réunions du bureau consacrées à la mise en œuvre de ses résolutions ont abouties le 28 juillet 2018 à la répartition des responsabilités suivante :
 
- M. BELAIDI Mustapha, ex-Cadre Supérieur de l’Etat, consultant, Président,
  - M. FASLA El Hadi, maitre de conférences, Manager principal de bureau d’études, Ergonome européen, Vice-Président chargé des échanges,
  - M. LAYADI Ouznadji, Manager principal d’institut de formation, Vice-Président
     chargé de l’Organique,
  - M. MOUSSAOUI Lamri, Doctorant, Manager principal de bureau d’études,
     Vice-Président chargé de la Formation,
  - M. KOHIL Samir, Manager principal d’institut de formation, Secrétaire Général,
  - M. AOUAR Madjid, Professeur, Vice Président chargé des études et perspectives et trésorier
  - Melle BEKHTI Kheira, cadre supérieur, trésorier-adjoint,
  -Mme BAGHLI Yamina, cadre supérieur en retraite, assesseure,
- M. TELLAI Mohammed, cadre supérieur en retraite, Assesseur.

MISSIONS DE l'ALGRH


L’Association poursuit l’objectif d’initier, organiser et soutenir toutes les activités, actions, mesures, et études qui visent l’objectif ultime de 
« valoriser les ressources humaines afin de les adapter aux besoins actuels et prévisionnels de l’économie et de la société. »
Cette recherche qui se cantonne dans les limites du management des hommes et des organisations se préoccupe de :

  1. Faire connaitre les fonctions de « Formation et de Gestion des Ressources Humaines » et faciliter leur développement par le perfectionnement des hommes et des systèmes de gestion, 
  2. Répertorier, évaluer et proposer « l’expertise spécialisée » la plus proche des besoins des différentes situations de gestion,
  3. Animer et multiplier les « espaces d’échanges », de partage des expériences, d’études et de formation, 
  4. Organiser tout « congrès, conférence, séminaire », atelier ou cycle de formation approprié, 
  5. Editer des « bulletins, revues, brochure » et autres supports utiles à la diffusion des savoirs et savoir-faire,
  6. Engager, encourager et soutenir toute « étude et enquête » spécialisée.
  7. Promouvoir la recherche, la construction et la diffusion de « systèmes de management » mieux adaptés aux besoins des organismes de toute nature, 
  8. Mettre à la disposition des adhérents, étudiants, consultants et managers un « fonds documentaire susceptible de faciliter leurs travaux, 
  9. Intervenir en tant que « force de proposition » apte à donner un avis autorisé sur les problématiques de management en débat, 
  10. Participer à la « promotion du dialogue social » comme moyen privilégié de résolution des crises, 
  11. Favoriser « l’intégration maghrébine » en organisant un cadre d’échanges, de coordination et de concertation adapté aux besoins et moyens de la conjoncture, 
  12. Soutenir l’émergence d’une « organisation africaine » outillée pour répandre plus largement les expériences propres aux différents pays et participer activement aux travaux des organisations régionales et mondiales spécialisées, 
  13. Intégrer le concert des « organisations méditerranéennes » afin de contribuer à leurs travaux, de s’inspirer de leurs résultats et de diffuser dans cet espace le savoir-faire cumulé par l’organisation et ses différents acteurs, 
  14. Mettre en place une « dynamique associative » qui fasse la plus grande place à l’entraide et à la convivialité.